Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pélerins Mont Saint Michel
  • bandeau.jpg

Historique du projet

Porter tous les projets qui concourent au renforcement du rayonnement spirituel du Mont-Saint-Michel

Dans un cadre hors du commun, façonné par les plus grandes marées d’Europe, Dieu a voulu que l’homme, sous la haute protection de l’Archange Saint-Michel, fasse de ce lieu un des phares chrétiens de l’Occident. Ainsi, pendant près de mille ans, des hommes, des femmes et des enfants sont venus de toute l’Europe chercher auprès de l’Archange, « peseur des âmes », l’assurance de leur éternité. Pendant près 1300 ans, des communautés religieuses, surtout bénédictines, ont assuré une vie de prière sur le rocher : avec Rome, Jérusalem et le Mont-Gargan, le Mont-Saint-Michel est l’un des plus importants sites de la chrétienté.

Les festivités du millénaire monastique font renaître le Mont-Saint-Michel à sa vocation. D'importantes manifestations ont été organisées  pour célébrer le retour de moines bénédictins, arrivés historiquement au Mont en 966. C’est en 1969, qu’il est décidé l’installation pérenne d’une communauté. En 2001, les Fraternités Monastiques de Jérusalem succèderont à la communauté bénédictine.
Cette présence religieuse retrouvée permet au Mont-Saint-Michel de renouer avec sa vocation d’origine, d’être un phare chrétien dans un monde en quête de repères.

En 2006, alors que démarraient les grands travaux de rétablissement du caractère maritime du Mont-Saint-Michel et que se préparaient les festivités laïques du 13ème centenaire de la présence religieuse au Mont, l’idée d’œuvrer au renforcement du caractère spirituel du Mont-St-Michel est devenue une évidence. C'est à cette occasion qu'a été créé en 2008 (via l’association Robert de Torigni) le Festival d’art chrétien «13 siècles entre Ciel et mer » qui a lieu tous les ans, au coeur du Mont, sur le parvis de la Croix de Jérusalem.

Ainsi est né le projet dit de la « Pastorale de la Baie du Mont-Saint-Michel » : elle vise à porter tous les projets qui concourent au renforcement du rayonnement spirituel, culturel et patrimonial du Mont-Saint-Michel. Le rayonnement n’a pas de frontière et c’est naturellement que le portage des projets s’est rapidement élargi à toutes les forces vives des 2 diocèses de la Baie du Mont-Saint-Michel (1- Coutances et Avranches, 2- Rennes, Dol et Saint-Malo) avec leurs composantes séculières (les paroisses et services diocésains) et régulières (les communautés religieuses).

Parmi les projets, il en est un, particulièrement dimensionnant et important à la fois, c’est celui de l’acquisition d’une ancienne propriété de l'Abbaye du Mont sur le continent : Le Prieuré du Mont-Saint-Michel à Ardevon, à 5 km du Mont. Ce Prieuré va redevenir un lieu de vie et d’accueil.

La Fondation du Mont-Saint-Michel, abritée par la Fondation Notre-Dame, a été créée pour financer l’achat et les travaux de restauration qui permettront au Prieuré de revivre.